PIMPRENELLE

 J’ai une tête

Deux jambes et deux bras

Un cœur qui bat

Une vie de patachon

Qui ne tourne pas toujours très rond

Une envie de toujours rire

Un énorme besoin de sourire

Des moments de désespoir

Ou je ne broie que du noir

Des moments de folie

Qui vous font aimer la vie

Qui vous font danser sur place

Et chanter comme la Callas

Tout en gardant sa raison

Garde-fou de l’abandon

Perdue dans un monde dérangé

Mais qui l’a toujours été

Le plaisir d’être solitaire

Sans avoir besoin de plaire

Aimer être en compagnie

Echanger des tranches de vie

Etre tout simplement banale

Ne pas rester dans les annales

Les pieds au sol, la tête dans les étoiles

Et les mains sur la queue de la poêle

Photo 001